Coordinateur : Babacar FAYE Rapporteure : Pascale PRAX-DUBOIS

« Enseignement bi-plurilingue et production d'outils pédagogiques » est l’intitulé d’un groupe de travail de l’Observatoire du Plurilinguisme Africain (OPA) dont l’assemblée constitutive a été tenue le 22 janvier 2022. En effet, l’OPA, dont le siège est situé à Ziguinchor (Sénégal), est une association d’universitaires et d’institutions diverses dont l’objectif principal est de concevoir et de développer un enseignement bi-plurilingue français/langues africaines dans les établissements scolaires et universitaires d’Afrique francophone pour proposer des solutions aux problèmes pédagogique, culturel, économique causés par l’enseignement monolingue d’une langue seconde.

Ce  groupe se consacrera à la « didactique de l’enseignement bi-plurilingue et à la production d’outils pédagogiques ». Il devra produire du matériel pédagogique efficace et performant pour tous les couples de français / langues africaines. C’est un gros travail, en particulier pour les langues qui ne disposent pas encore d’un appareil linguistique conséquent (voir groupe 3). Nous envisageons de consacrer la première année à une étude de l’existant, en particulier des projets qui ont bien réussi. Il faudra aussi se rendre dans des classes bilingues pour observer ce qui se fait et échanger avec les enseignants à propos de leurs difficultés et de leurs besoins. Cet état des lieux devra déboucher sur une réflexion didactique qui devrait donner un cadre à l’action pratique (recherche-action-formation). À défaut de produire un manuel abouti bi-plurilingue pour une classe de CP, en état d’être diffusé, il est raisonnable de viser la réalisation d’une maquette susceptible d’être la référence pour les réalisations suivantes.

Les textes produits pour cette publication entendent mettre en évidence la persistance et la pertinence d’analyses parallèles des langues et d’activités de mise en
regard de celles-ci, dans le cadre de l’enseignement / apprentissage du français aux allophones, en particulier dans les activités métalinguistiques, qui relèvent du «faire de la grammaire».

Article publié dans le N°177 (avril 2023) de la revue Information grammaticale.

Télécharger

Julia Ndibnu-Messina Éthé, Pierre Frath, Méthodes et pratiques d’enseignement des langues africaines : Identification, analyses et perspective, https://www.cairn.info/%20methodes-pratiques-enseignement-langues-africaines--9782956509905.htm, Observatoire européen du plurilinguisme, 2019, 235 p.

Zakaria Nounta, "Rôle de la comparaison entre L1 et L2 dans l’apprentissage de la grammaire : l’exemple des écoles bilingues songhay-français du Mali, https://www.cairn.info/plurilinguisme-et-enseignement-du-francais-en-afrique-subsaharienne--9791022749688-page-145.htm, dans Plurilinguisme et enseignement du français en Afrique subsaharienne, Observatoire européen du plurilinguisme, 2017, p.147 à 164

Kiro Kalgo Umaru, Hassan Sabiu, "Étude paradigmatique des verbes du fulfulde : le cas du subjonctif", https://www.cairn.info/ecoles-langues-et-cultures-d-enseignement-en-contexte-plurilingue-africain--9782953729986-page-177.htm, dans Écoles, langues et cultures d’enseignement en contexte plurilingue africain, Observatoire européen du plurilinguisme, 2018, p.177 à 188

Alhadji Mahamat, "Langues maternelles et pratiques enseignantes des maîtres dans la région de l’Extrême-nord/Cameroun", https://www.cairn.info/ecoles-langues-et-cultures-d-enseignement-en-contexte-plurilingue-africain--9782953729986-page-223.htm, dans Écoles, langues et cultures d’enseignement en contexte plurilingue africain, Observatoire européen du plurilinguisme, 2018, p.223 à 244

Kocou Prosper Tonato, "Apprentissage du français dans l’enseignement primaire au Bénin : Nécessité de repenser le dispositif pédagogique, https://www.cairn.info/langues-formations-et-pedagogies-le-miroir-africain--9782953729993-page-45.htm, dans Langues, formations et pédagogies : le miroir africain, Observatoire européen du plurilinguisme, 2018, p. 45 à 64

Yapo Joseph Bogny, Assouan Pierre Andredou, "Mathématiques et langues nationales : l’exemple de l’Agni et de l’Akyé", https://www.cairn.info/langues-formations-et-pedagogies-le-miroir-africain--9782953729993-page-225.htm, dans Langues, formations et pédagogies : le miroir africain, Observatoire européen du plurilinguisme, 2018, p. 225 à 240

Adjoua Valérie Djè, "Les français de Côte d’Ivoire comme facilitateurs de l’enseignement dans des classes ivoiriennes", https://www.cairn.info/langues-formations-et-pedagogies-le-miroir-africain--9782953729993-page-277.htm, dans Langues, formations et pédagogies : le miroir africain, Observatoire européen du plurilinguisme, 2018, p. 277 à 291

GT : Enseignement bi-plurilingue et production d'outils pédagogiques

« Enseignement bi-plurilingue et production d'outils pédagogiques » est l’intitulé d’un groupe de travail de l’Observatoire du Plurilinguisme Africain (OPA) dont l’assemblée constitutive a été tenue le 22 janvier 2022. En effet, l’OPA, dont le siège est situé à Ziguinchor (Sénégal), est une association d’universitaires et d’institutions diverses dont l’objectif principal est de concevoir et de développer un enseignement bi-plurilingue français/langues africaines dans les établissements scolaires et universitaires d’Afrique francophone pour proposer des solutions aux problèmes pédagogique, culturel, économique causés par l’enseignement monolingue d’une langue seconde.

Définition de l’axe de travail :

Nous privilégions la notion de bi-plurilinguisme, attendu qu’il y a souvent plus de deux langues dans les situations que nous décrivons. Et la didactique, voire l’enseignement en général, dans ce domaine constitue un paradigme plus ou moins récent dans la recherche en éducation selon les contextes. Jusque-là, c’est bien souvent la conception un enseignant-une langue dans la classe qui est privilégiée malgré le contexte plurilingue dans lequel évoluent tous les acteurs impliqués.

Cette didactique monolingue ayant montré ses limites, il s’agit de considérer, institutionnellement, que l’enseignant comme l’élève a deux ou plusieurs langues dans le commerce des biens linguistiques. Cela revient à prendre en compte le fait que les langues ne sont pas cloisonnées dans l’esprit et dans l’expérience des individus. La conception circulaire des biens linguistiques et culturels suppose qu’il n’y a pas de juxtaposition de langues au sein des individus plurilingues mais qu’il y a une véritable imbrication des mots-signifiants et des signifiés pour former un tout.

Le problème est comment didactiser ce plurilinguisme et quelles seraient les bases scientifico-pédagogiques de cette posture ? Il ne s’agit pas d’une volonté de créolisation car si les langues sont apprises et écrites dès le bas âge, on peut être dans cette utilisation de la polyphonie sous-jacente qui régit la vie plurilingue sans le risque d’une hybridation à outrance : ce qui importe ici c’est la vie plurilingue et non la transformation des langues en des entre-deux ou entre-plusieurs.

Objectif principal :

En s’appuyant sur la recherche universitaire, il s’agit de concevoir un enseignement bi-plurilingue et de produire des outils pédagogiques opérationnels dans ce sens.

Objectifs spécifiques :
-Au-delà de Jacobson, théoriser le schéma de la communication plurilingue ;

-Analyser les pratiques discursives bi-plurilingues en classe ;
-Théoriser la didactique du bi-plurilinguisme en contexte ;
-Elaborer des contenus pédagogiques intégrant une approche plurielle des langues et des savoirs en transformant le savoir savant en savoir enseigner ;
-Institutionnaliser, dans la pratique pédagogique, l’alternance codique fonctionnelle (l’objectif n’est pas la créolisation) et la mettre en perspective avec l’approche translangagière, en partenariat avec le GT Lexicologie-terminologie-traduction ;
-Construire des modèles de cours basés sur des situations concrètes de plurilinguisme (un
enseignant/deux ou plusieurs langues), en partenariat avec le GT Formation des enseignants et des formateurs.